Kinésithérapie pour le traitement du traumatisme Crânien et de la Commotion cérébral

 

Les traumatismes crâniens constituent un grave problème de santé publique. Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, un traumatisme crânien est causé par une collision, un coup, un choc à la tête ou par une blessure pénétrante au niveau du crâne qui perturbe le fonctionnement normal du cerveau. Cependant, tous les chocs portés à la tête n’entraînent pas forcément de lésion et donc un traumatisme crânien. La gravité d’un traumatisme crânien peut varier de “léger” (un bref changement de l’état mental ou de la conscience) à “grave” (une période prolongée d’inconscience ou d’amnésie après la blessure). Dans un rapport au Congrès sur les traumatismes crâniens légers aux États-Unis, la majorité des traumatismes crâniens légers qui surviennent chaque année sont des commotions cérébrales ou d’autres formes de traumatismes crâniens légers.

La commotion cérébrale, ou lésion cérébrale traumatique légère, est un bref changement de l’état mental ou de la conscience. Il s’agit d’une blessure fréquente chez les personnes âgées, les athlètes de tous niveaux dont les compétiteurs et chez les militaires qui souffrent de blessures causées par un souffle. une explosions ou un accident majeur. La reconnaissance et le diagnostic des personnes souffrant de traumatismes crâniens légers ou de commotions cérébrales posent des problèmes. La gestion d’une commotion cérébrale implique un continuum de soins, qui comprend la prévention, la détection, la réadaptation et le retour à la participation à des activités. Les kinésithérapeutes apportent une contribution unique à l’équipe de soin, en particulier dans les domaines de l’équilibre, de l’évaluation vestibulaire et de la réadaptation.

Qu’est ce qu’un traumatisme Cranien ?

Un traumatisme crânien est diagnostiqué lorsqu’une lésion au cerveau est visible et endommage ou modifie son fonctionnement. Les coups à la tête, les accidents de voiture et les chutes sont les causes les plus fréquentes de traumatisme cranien et beaucoup de ces blessures sont initialement diagnostiquées comme une commotion cérébrale.

Ce n’est généralement que lorsque des changements de comportement ou de fonction physique apparaissent qu’une lésion cérébrale traumatique est reconnue. Il n’y a pas que les joueurs de football et le personnel militaire qui peuvent souffrir d’un trauma cranien. Les enfants de moins de quatre ans sont sujets à des chutes et à des blessures à la tête pendant le jeu ou à la suite d’un abus quelconque. Même une commotion cérébrale “légère” est une forme de traumatisme crânien.

Les accidents de voiture et les blessures sportives sont la principale cause de traumatisme crânien chez les 15-19 ans, tandis que les chutes sont la cause la plus fréquente de commotion chez les personnes âgées. Les symptômes varient considérablement en fonction de l’emplacement de la blessure et de la partie du cerveau qui est touchée. Les patients peuvent avoir besoin de réapprendre à effectuer des tâches que d’autres considèrent comme allant de soi.

Des changements mentaux, physiques, émotionnels et comportementaux se produisent, mais il n’y a aucun moyen de prédire ce que seront ces changements ni leur gravité. Les personnes peuvent avoir des problèmes de mémoire, de vision, d’audition et d’équilibre. Les capacités de résolution de problèmes peuvent être altérées, de même que la capacité d’attention. Souvent, la personne atteinte de trauma cranien ne sait pas que les changements ont eu lieu ou qu’elle agit différemment de la normale.

Ces ressources devraient s’avérer précieuses pour les kiné qui s’occupent de personnes ayant subi un traumatisme crânien, comme les d’athlètes, d’enfants ou de personnes âgées blessés qui rentrent chez eux, et qui apportent un soutien aux membres de la famille.

 

La kinésithérapie pour traiter les traumatismes Crâniens et les commotions cérébrales

Les personnes atteintes d’un trauma crânien ou d’une commotion cérébrale peuvent avoir des difficultés à se retourner dans leur lit ou à garder l’équilibre en étant assis, debout ou en marchant. Les patients peuvent éprouver une faiblesse au niveau du cou ou des membres et même avoir des problèmes pour s’allonger dans leur lit. La kinésithérapie peut aider les patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques à améliorer leur équilibre, leur coordination et leur stabilité:

  • Une vigilance et une attention accrues;
  • Force musculaire, flexibilité et mobilité;
  • Diminution de la fatigue;
  • De meilleurs modèles de mouvement;
  • Un retour à la forme physique, au sport et la participation aux loisirs.

 

Symptômes et prévention

Les lésions cérébrales traumatiques peuvent provoquer un large éventail de symptômes. Les individus peuvent devenir plus sensibles au toucher, à la lumière et au son. Les changements de comportement et les réactions émotionnelles sont fréquents. Les individus peuvent avoir des difficultés à contrôler leurs émotions et ressentir une agitation émotionnelle. Les changements peuvent être si spectaculaires que le patient peut même ne pas sembler être la même personne aux yeux de ses proches.

Un traumatisme crânien peut entraîner un coma dès le moment de l’impact. Selon la gravité des lésions cérébrales, les patients peuvent avoir besoin d’une rééducation importante, mais ne peuvent toujours pas reprendre leur travail et une récupération totale. Les lésions cérébrales traumatiques sont plus répandues qu’on ne le pense et sont classées comme un grave problème de santé publique.

Votre kinésithérapeute peut vous aider en vous fournissant des informations et des recommandations sur les équipements et le matériel de sécurité afin de réduire le risque de traumatisme crânien et de vous fournir un traitement et une réadaptation pour vos symptômes en cas de traumatisme crânien. Des programmes spécialisés d’exercices et d’étirements seront développés pour aider à maintenir les fonctions physiques, la flexibilité, l’amplitude des mouvements et la coordination.

La thérapie manuelle est bénéfique pour ceux qui sont incapables de participer à un programme d’exercice. La thérapie est avantageuse même pour les patients qui sont dans le coma. Si des aides à la mobilité sont nécessaires, telles qu’une canne ou un fauteuil roulant, votre kinésithérapeute vous aidera à apprendre à les utiliser efficacement.

Divers traitements complémentaires peuvent être utilisés en combinaison pour obtenir les meilleurs résultats, en fonction de vos besoins spécifiques. L’hydrothérapie, l’acupuncture, les aiguilles sèches et les massages thérapeutiques peuvent être utilisés pour la remise en forme générale, pour gérer le poids et stimuler les muscles. L’alignement du cou et de la colonne vertébrale soulage la pression sur le système neurologique pour une meilleure transmission des impulsions entre le cerveau et le corps.

L’éventail des symptômes et le niveau d’invalidité peuvent varier considérablement en cas de traumatisme crânien et votre kiné prendra des mesures préventives et réparatrices qui peuvent vous aider à stabiliser et à rétablir votre niveau de fonction physique. Votre thérapeute travaillera également avec votre famille et vos proches pour les aider à comprendre ce que vous vivez et vous apporter le soutien dont vous avez besoin à chaque étape du traitement.

Sources:

https://www.apta.org/TBI/

https://www.starspt.org/traumatic-brain-injury-tbi-physical-therapy-can-help/