|

Le test du tiroir antérieur

Introduction : Le test du tiroir antérieur du genou est un test clinique utilisé pour évaluer l’intégrité du ligament croisé antérieur (LCA). C’est un test simple mais efficace pour détecter les lésions ligamentaires, en particulier après une blessure sportive ou un traumatisme du genou.

But : Le but du test du tiroir antérieur est de déterminer la rupture du ligament croisé antérieur en effectuant une translation antérieure du tibia par rapport au fémur.

Mise en place : Pour réaliser ce test, le patient est allongé sur le dos, le genou fléchi à environ 90 degrés et le pied stabilisé sur la table d’examen. Le praticien saisit le haut du tibia avec les deux mains, les pouces placés sur l’interligne articulaire du genou, et tire doucement mais fermement le tibia vers l’avant pour évaluer le mouvement.

Interprétation : Une translation antérieure excessive du tibia par rapport au fémur, par rapport au genou non affecté, suggère une lésion du ligament croisé antérieur. Un genou sain ne devrait pas présenter une translation significative.

Conclusion : Le test du tiroir antérieur est un outil clinique précieux pour évaluer la stabilité du ligament croisé antérieur. Une translation excessive indique souvent une lésion du LCA, ce qui peut nécessiter des examens complémentaires comme une IRM et une discussions sur les posssibilités de traitement comme la chirurgie et la réeducation.

Le test du tiroir antérieur

Le test du tiroir antérieur est utilisé pour évaluer les lésions du ligament croisé antérieur (LCA). Le patient est allongé sur le dos, le genou testé fléchi à 90° et le pied bloqué par la cuisse du thérapeute. Le thérapeute place ses deux mains derrière le tiers proximal du tibia, les pouces faisant face à la tubérosité tibiale antérieure. Une traction antérieure est ensuite appliquée Le test est positif lorsque le déplacement antérieur du tibia est significativement plus important que du côté sain. Cette différence peut être considérée comme normale (0-2 mm), subnormale (3-5 mm), anormale (6-10 mm) ou gravement anormale (plus de 10 mm).

 

Le test du tiroir antérieur: Une évaluation simple mais efficace des blessures du LCA

Le test du tiroir antérieur est une manœuvre d’examen physique utilisée pour évaluer l’intégrité du ligament croisé antérieur (LCA). Le LCA est l’un des quatre principaux ligaments qui stabilisent l’articulation du genou et est responsable de la prévention du déplacement vers l’avant du tibia (os du tibia) sur le fémur (os de la cuisse). Les blessures du LCA sont relativement fréquentes, notamment chez les athlètes pratiquant des sports de coupe ou de pivotement comme le football, le soccer et le basket-ball

 

Mise en place et interprétation du test

Le test du tiroir antérieur peut être effectué avec le patient allongé ou assis. L’examinateur stabilise la jambe du patient au niveau de la cheville et du genou tout en maintenant le talon décollé du sol. L’examinateur saisit ensuite le tibia juste en dessous de la rotule et applique une force vers l’avant. Un test positif est indiqué par un mouvement vers l’avant de plus de 2-3 mm par rapport au genou non blessé.

 

Bien que le test du tiroir antérieur soit une manœuvre assez simple, il peut fournir des informations précieuses sur l’état du LCA. Chez les athlètes suspectés d’une lésion du LCA, un résultat positif au test peut confirmer le diagnostic et aider à orienter les décisions thérapeutiques. Par exemple, les patients présentant une déchirure du LCA doivent souvent être opérés pour retrouver une stabilité et une fonction complètes du genou. Pour ceux qui ne subissent pas d’intervention chirurgicale, une thérapie physique axée sur la récupération de l’amplitude des mouvements et le renforcement des muscles environnants est essentielle au rétablissement

 

Validité du test

Le test du tiroir antérieur n’est cependant pas sans limites. Il n’est pas toujours précis pour diagnostiquer les lésions du LCA, en particulier chez les patients obèses ou ayant déjà subi une opération du genou. De plus, des faux positifs peuvent survenir chez les patients souffrant de pathologies telles que le syndrome de douleur fémoro-patellaire ou les déchirures méniscales. D’autres tests peuvent être utilisés pour évaluer l’intégrité du LCA, notamment l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou l’échographie

Conclusion

Le test du tiroir antérieur est un moyen simple mais efficace d’évaluer l’intégrité du LCA. Bien qu’il présente certaines limites, il peut être un outil précieux pour diagnostiquer les lésions du LCA, en particulier chez les athlètes. Il est important d’évaluer correctement les lésions du LCA afin de prendre les décisions thérapeutiques appropriées et d’assurer un bon rétablissement.